Prix Manon-Bouthillier

En 1999, le nom de Manon-Bouthillier a été associé aux prix mérite en remerciement de sa contribution à l’éducation de nos enfants. Mère de cinq enfants, elle a nourri son quotidien en communiquant aux autres sa grande joie de vivre et sa grande fierté de son identité et de sa culture francophone. Elle a guidé les pas de nombreux parents dans leur rôle d’éducateur et les a éclairés dans leur choix pour une meilleure éducation de leurs enfants.

Chaque année, la FPFA invite ses associations-membres à nommer un parent bénévole qui s’est fait connaître par son implication et ses convictions face à l’éducation française langue première. La FPFA aura le plaisir de remettre les prix Manon-Bouthillier aux parents nominés le 21 novembre 2020 lors de son assemblée générale annuelle qui aura lieu en ligne.

Récipiendaires 2020

ANDREA HANSEN

École Notre-Dame

Andréa est un parent qui a su s’impliquer de plusieurs façons à l’école Notre-Dame. Elle était la responsable des diners chauds pendant plusieurs années. Non seulement devait-elle s’occuper de la coordination des diners chauds, mais elle se rendait à l’école pour s’assurer de la distribution des diners aux élèves. Elle s’occupait de la vente des collations et boissons lors des danses de l’école, ainsi que les soiréescinéma. Pour les soirées-cinéma, elle apportait sa propre machine à maïs soufflé afin de s’assurer que les personnes n’attendaient pas
longtemps pour leur commande.Elle était aussi bénévole pendant la vente des livres ou lors des excursions. En bref, Andréa était toujours prête à prêter main forte, peu importe l’activité. Grâce à son implication, Andréa a su agrémenter les activités sociales à l’école comme lors des danses familiales où elle vendait des bâtons lumineux que les enfants ont beaucoup aimés !

 

ANNETTE L’HEUREUX

École Notre-Dame-des-Monts

Annette a donné beaucoup d’années comme présidente du conseil d’école de Notre-Dame des Monts. Par son implication, elle a su promouvoir notre école dans la communauté de Canmore-Banff. Elle a su mener une équipe de parents formidables, qui ont fait des levées de fond pour un nouveau parc. Elle apporte ses idées avec tact et diplomatie. Annette n’aime pas s’exprimer en public mais elle a réussi à faire des apparitions au nom du conseil d’école.

 

CAROLYN ELIAS

Institut Guy-Lacombe de la famille

Carolyn est la présidente du conseil d’administration de l’IGLF. Elle est toujours présente quand on a besoin d’elle et se bat beaucoup pour le bon fonctionnement de l’IGLF. Carolyn a toujours des idées sur l’organisation de l’Institut, mais aussi sur l’organisation des activités pour une plus grande participation des parents.

Carolyn se bat beaucoup pour la francophonie albertaine. Elle a décidé de faire des francophiles albertains son objectif, parce qu’elle pense que nous exploitons pas assez ce réseau de gens qui pourtant aimeraient bien s’impliquer dans la communauté francophone pour améliorer leur français. Elle fait beaucoup de suggestion sur comment est-ce qu’on pourrait travailler avec ces familles.

 

CATHERINE ROBERT

École Voyageur

Depuis son arrivée à la présidence du conseil d’école de Voyageur, Catherine a organisé plusieurs activités innovantes qui ont eu un grand impact sur la vie de l’école. Par exemple, des activités francophones les vendredis soirs, et surtout un bazar de Noël qui a permis de redonner au suivant (la communauté a fait don d’objets usagés mais encore bon et les élèves ont pu acheter des cadeaux à leurs parents pour 1 $).

De par ses idées, son dynamisme et son implication sans relâche, elle a permis le rayonnement de notre école auprès des parents, mais également de la communauté en général. Les enfants ont ainsi pu développer encore davantage leur fierté de parler français lors d’activités à l’extérieur des heures de classe. Elle est tellement impliquée, elle est partout. En plus de faire le lien entre l’école et la base militaire (partenariat et aide financière), elle a redécoré le nouveau salon du personnel, elle s’occupe de l’aquarium de l’école, elle est en constante communication avec la l’administration. Bref, elle est indispensable !

CINDY CHAMPAGNE

Association des parents francophones de Spruce Grove

Elle a fondé l’Association des parents francophones de Spruce Grove qui a pour but d’ouvrir une école francophone à Spruce Grove ou Stony Plain. Elle travaille constamment avec le conseil scolaire et la ville de Spruce Grove et Stony Plain pour achever ce but. La ville de Stony Plain pense avoir un terrain pour la nouvelle école, nous sommes encore en attente pour la finalisation des plans.

La ville de Stony Plain est intéressée à supporter la langue française et c’est avec l’influence de Cindy qu’ils ont levé le premier drapeau francoalbertain en mars dernier. Cindy est en train d’étudier pour pouvoir travailler dans une école, et cela serait bien qu’elle puisse travailler dans la même école qu’elle aura aidé à fonder. Même si elle a 2 jeunes enfants et étudie fort, elle trouve quand même le temps de travailler pour notre cause.

FRANCINE OUELLETTE

Prématernelle Bobino-Bobinette

Francine a siégé au comité de parents de la prématernelle Bobino-Bobinette comme présidente pendant 3 ans. Elle a aidé à organiser la prématernelle pour plus de 100 élèves qui on eu une éducation en petite enfance d’excellence.

Une petite anecdote : Francine avait le même prénom que l’éducatrice Mme Francine Ricard. Dans ses courriels et notes, elle avait toujours besoin de nous rapeller qui était qui.

FRANCINE OUELLETTE

HEATHER COFFIN

Centre d’Expérience Préscolaire et Parascolaire

Heather a été impliquée au niveau du conseil d’administration du CEPP pendant trois ans. Elle était présidente les deux dernières années et a mené l’équipe à travers plusieurs gros événements, dont l’ouverture d’un nouveau site à St. Albert ainsi que la gestion de la pandémie COVID-19. Elle a travaillé avec acharnement et a donné des heures et des heures de son temps en bénévolat pour assurer le bien-être du CEPP.

Avec le leadership de Heather, le CEPP a pu ouvrir un nouveau site à St. Albert pour augmenter le nombre de places disponibles dans les garderies francophones. Son dévouement a aussi influencé la réouverture des garderies du CEPP le plus tôt possible après le choc initial de la COVID-19. Deux jours apès avoir accouché son bébé, Heather était déjà prête à représenter le CEPP lors d’une réunion virtuelle importante avec le conseil scolaire, et ce, accompagnée de son bébé.

HEATHER COFFIN

 

JACKIE LAMARRE

École Terre des Jeunes

Jackie est la coordinatrice des activités depuis plusieurs années. Grâce à elle, nous avons droit à un déjeuner Stampede chaque année, un repas chaud pour notre Journée sportive annuelle et des repas levées de fonds pour l’école et pour le plus grand plaisir des élèves. Si on ajoute à cela son bénévolat à la Foire du livre, à la bibliothèque et à nos sorties de classe, vous avez la bénévole par excellence. Grâce à elle, les élèves ont pu profiter de belles occasions d’avoir des activités culturelles en français et de grands moments de bonheur à l’école. Les enseignants ont aussi apprécié son implication, son sens de l’organisation et son aide constante. Aucun défi ne l’arrête. Lorsque nous avons pu avoir les grilles pour les crêpes fournies gratuitement par la compagnie ATCO, elle n’a pas hésité à prendre tout en charge, nommant son mari bénévole et conducteur du camion pour aller chercher le matériel.

JACYNTHE BRODEUR

SPEF de Canmore

Jacynthe a coordonné la levée de fonds 2019/2021 avec brio en étant à la tête du comité de tirage. De la planification annuelle, à une collecte de prix de qualité en un temps record, en passant par une grande partie de la logistique, Jacynthe a mené de front une mission bénévole chronophage en parallèle des obligations liées à sa propre entreprise. Ses efforts ont permis de collecter plus de 18 000 $ au profit de nos programmes, participant ainsi à pérenniser les services offerts aux familles francophones de la Bow Valley.

Son travail a permis de sensibiliser les différents partenaires à l’importance de l’éducation francophone dans la Bow Valley et les fonds récoltés participent directement au développement des programmes préscolaires et parascolaires du Centre, permettant à plus d’une trentaine de familles d’avoir accès à une éducation francophone dès le plus jeune âge et de faciliter l’adaptation des enfants à l’école francophone en proposant des services préscolaires en français.

KARINE GERVAIS-THORSON

École Claudette-et-Denis-Tardif

Dès son arrivée à notre école, Karine s’est impliquée sur le conseil d’école et la société des parents. Karine est toujours impliquée dans tous les évènements de la société de parents. Elle est une personne très organisée et sait quoi déléguer à qui pour assurer le succès de nos événements. Par exemple, pour quelques années de suite, nous avons été demandés de fournir les repas à deux tournois de baseball.

En particulier, le tournoi à la fin août est celui qui est le plus profitable à la société mais qui a demande beaucoup d’organisation. Karine fait des listes avec toutes les tâches et le montant de bénévoles requis. Elle achète toute la nourriture, la boisson et les assiettes, etc. Elle se présente à la banque pour chercher l’argent comptant, et se porte bénévole avec toute sa famille toute la fin de semaine. De plus, elle et son mari apporte le congélateur et le barbecue. Elle est prête à donner son temps, sa patience, son organisation et le fait avec une bonne humeur et un grand sourire.

 

KELLY DINSMORE

École La Vérendrye

Kelly s’est impliquée immédiatement au sein de l’École La Vérendrye, et ce, depuis maintenant plusieurs années. Elle participe activement aux réunions du conseil d’école en tant que secrétaire et aussi en tant que vice-présidente de l’association consultative. Elle a participé à la mise en place du Club de course de notre école, a assisté les enseignants avec les entraînements de Cross-country et a accompagné les élèves du secondaire aux “cities”. L’école a d’ailleurs récolté sa première bannière (1ère place) cette même année. Elle est toujours prête à nous aider, elle encourage et favorise le développement du sport et des activités ayant trait au bien-être et à la santé dans notre école.

Très sportive elle-même, elle a participé à de nombreuses sorties et activités organisées par les différents organismes francophones et anglophones à Lethbridge qui n’auraient pas pu avoir lieu sans son aide précieuse. Sa bonne humeur et son éternel optimisme nous encourage à aller de l’avant. Elle est un vrai leader positif !

LINDA TURCOTTE

SPEF de l’école Boréal

Linda fait parti de deux comités , elle est conseillère sur le conseil d’école et est la trésorière à la SPEF. Linda s’est occupée de la cour d’école, de faire installer les panier de baskets, les buts de soccer et les racks pour les ballons. Elle s’occupe du jardin et les garden towers.

Linda essaie toujours de trouver de belle activité en français pour les enfants qui adorent Madame Linda. Le français est toujours la priorité dans tout ce qu’elle entreprend : elle adore le français et le partage avec nous tous. Linda travail sur les projets tard le soir : ne soyez pas surpris de recevoir des courriels à minuit !

MARC DESGAGNÉ

École Père-Lacombe

Marc a été présent lors de plusieurs de nos activités cette année. Il a aidé, entre autres, avec nos repas pour les rencontres parents, notre repas de Noël, notre cabane à sucre, et nos festivals du livre. Il a donné des pleines journées de son temps pour faire de nos journées spéciales à l’école un succès.

L’aide de Marc a été importante pour l’éducation francophone, car il a aidé avec les activités culturelles de l’école ainsi que les activités qui permettaient à nos élèves et nos familles de bâtir notre communauté. Bien que Marc ne pouvait faire partie de la société de parents cette année, il a répondu présent à chaque fois que nous avions besoin de son aide. Il est le parent bénévole de l’école qui a donné le plus de son temps cette année.

MARC PARISIEN

École Michaëlle-Jean

Marc a fait parti du conseil de parents de l’école Gabrielle-Roy pendant 6 ans et quand sa fille est allée à l’école Michaëlle-Jean, il n’a pas hésité à poursuivre son implication en tant que membre du conseil d’école. Cette année, il a été nommé Président. Marc a toujours eu à coeur la cause des écoles francophones publiques à Edmonton.

Il s’est impliqué dans de nombreux dossiers, et ce dès le début, dont celui de la construction d’une nouvelle école pour les écoles Gabrielle-Roy et Michaëlle-Jean. Il a toujours été pro-actif dans les dossiers : construction d’un parc à l’école Gabrielle-Roy, représentation égale des conseillers publiques et catholiques au sein du CSCN, parité au niveau des investissements dans les écoles, achats de matériaux scolaires, partager ses connaissances avec les élèves (partenariat professionnel) etc. Marc n’a jamais hésité à mener des projets ou à les appuyer avec sa présence.

MARIAMA MOUSSA TANKO

École Ste-Jeanne-d’Arc

Mariama a été la présidente de la société des parents en 2019-2020. Elle a été une présidente dévouée et toujours disponible. Grâce aux efforts de Mariama, le parc de l’école a été rénové et adapté pour tous les élèves. Nous sommes très reconnaissant de tout le travail effectué. Mariama a également aidé avec les levées de fonds qui ont permis aux élèves de l’école de s’épanouir et d’avoir accès cette année à 2 chariots de Chromebook estimés à une valeur de 35 000 $.

Mariama a déménagé en Alberta en 2019. En une seule année à l’école, elle a eu un incroyable impact de part sa générosité et son dévouement pour l’éducation francophone.

MÉLANIE DROUIN

École La Mission

Mélanie a siégé sur la société de parents en tant que trésorière pour la première fois au cours de l’année scolaire 2019-2020 sans se douter de la surprise que l’année nous réservait. Lors de la fermeture des écoles en mars, plusieurs activités de levées de fonds ont dû être annulées. Voulant conserver l’engagement d’offrir des livres à l’école, Mélanie a trouver un moyen de faire une levée de fonds “virtuelle” qui nous a permis de réaliser un beau profit. Son travail exceptionnel a été apprécié par toute la communauté scolaire. L’école La Mission avait grandement besoin de livres à niveau pour son programme de lecture. En temps de pandémie, Mélanie a redoublé d’efforts afin de réaliser le profit nécessaire pour permettre à l’école de faire l’achat de ces livres.

Malheureusement, Mélanie a obtenu un poste qui ne lui permet plus d’être la trésorière de la société de parents mais nous sommes chanceux de la garder comme conseillère et “coach” de notre trésorière cette année !​

MÉLISSA LOEPPKY

Prématernelle Le Pays des Jeux

Mélissa a été le moteur du comité de parents et a aidé dans de nombreux aspects du préscolaire et de la garderie. Elle a apporté une ambiance positive au cours de la dernière année, et même pendant les temps fous que nous avons connus avec la Covid-19. Sa personnalité positive a encouragé d’autres parents à rejoindre le comité et à faire partie de notre communauté française. Mélissa a également encouragé les autres parents à participer aux activités familiales tenues en français, même si certains parents ne parlent pas le français : ils ont participé afin d’encourager leurs enfants à apprendre et à s’immerger dans l’environnement français du centre.

MICHAEL BIOLLO

École Joseph-Moreau​

Entraineur dévoué de notre équipe féminine de basketball pendant 3 saisons, Michael visait haut, non seulement au niveau du basketball, mais aussi envers la francophonie. Il est fier d’être francophone et ceci était évident en tout temps avec son équipe, lors des pratiques, des matchs et des tournois. L’un des meilleurs souvenirs de Michael est le premier match de basketball féminin en tant que coach : les filles s’étaient grandement améliorées pendant la pré-saison, et le match fut une grande victoire. C’était tellement merveilleux d’entendre leurs réactions dans le vestiaire à la fin de la partie. Les cris de joie et de soulagement qu’elles ressentaient après des semaines de préparation pouvaient être entendus jusqu’au gymnase. Michael croit fortement que tout le succès que l’équipe a connu pendant cette saison et les saisons suivantes n’aurait pas été possible sans l’appui des parents, de l’administration et de la communauté scolaire de Joseph-Moreau.

 

MONIQUE MOQUIN

Prématernelle chrétienne Manon-Bouthillier

Depuis plusieurs années, Monique s’implique à la prématernelle en tant que parent-bénévole : elle a été présidente du comité de parents pendant plusieurs années. Pour Monique, faire les choses en français reste un défi dans un environnement minoritaire. Même s’il y a des choses plus difficiles en milieu minoritaire, Monique a toujours des idées pour la promotion et le maintien du français à la prématernelle.

Monique est la bénévole qui donne le plus de temps pour notre centre : son attitude positive et son éthique professionnelle de travail sont appréciés par tous les membres de notre centre. Elle connaît l’importance des centres francophones pour les enfants d’âge préscolaire pour leur développement identitaire et langagier. Elle voulait que la prématernelle offre le meilleur service pour ses enfants ainsi que tous les autres. Son implication est remarquable et toujours à la hauteur de nos attentes.

PAUL TRAHAN

École de la Rose Sauvage

Paul Trahan est un parent dévoué à l’éducation en français à Calgary. Depuis de nombreuses années, il a été membre (président, vice-président, trésorier) de toutes les écoles francophones de ses trois filles (Prématernelle La Capucine, École Terre des Jeunes, École de la Rose Sauvage). Au delà de son implication formelle dans la vie des écoles, il contribue avec de grandes compétences aux relations avec les différents organismes (Conseil scolaire FrancoSud, FPFA, AGLC).

Sans l’implication et le mentorat de Paul dans les différents conseils, de nombreux sujets seraient restés des points de discussion, sans résultat. Paul est quelqu’un à qui l’on peut confier une mission et être sûr qu’il la mènera avec succès jusqu’au bout. Cela rend la communauté francophone du Nord de Calgary davantage impliquée dans les écoles et permet de rendre nos écoles de vrais lieux de développement de l’éducation en français.

ROSS CUNNINGHAM

École Beausoleil

Depuis son arrivée dans notre communauté scolaire, Ross a toujours été là pour nous appuyer peu importe la tâche. En temps normal, il donne de son temps lors des activités préparées pour les élèves dans l’école et est là lors de toutes nos sorties éducatives. Il s’intéresse à ce qui se passe au sein de notre école ainsi que la communauté scolaire en général.

Étant anglophone, Ross partage avec nos élèves à quel point l’éducation francophone est importante. Ses trois enfants sont à notre école, de la 2e année à la 9e année. Son engagement
comme parent est primordial à l’organisation des activités reliées à notre culture ainsi qu’au vécu de nos élèves dans l’école. Nos élèves le connaissent et l’apprécie !

Comme direction, je peux compter sur lui sans avoir à lui demander. Si je dois l’appeler pour une autre raison que le bénévolat, tout de suite, il est prêt à dire oui même avant de savoir quelle sera son implication!

SYLVIE DESROCHERS

École de La Source​

Sylvie était présidente du conseil d’école ainsi que de la société de parents, et a aidé avec l’organisation des BBQ Stampede, les casinos (levées de fonds), les repas chauds, plusieurs achats de ressources pédagogiques pour les élèves, l’achat de vélos stationnaires, le financement pour les frais scolaires et j’en passe. Sylvie est très impliquée dans notre école et est une personne très importante et grandement appréciée. Grâce à sa qualité de leader, elle crée facilement des liens. Sylvie a de très bonne aptitude à communiquer pour faire face à toutes situations : elle a su faire valoir l’importance d’une nouvelle infrastructure qui est maintenant la priorité de notre conseil scolaire. Sylvie collabore énormément à faire de la Francophonie albertaine une communauté dynamique et ouverte. De plus, elle participe à l’épanouissement de la communauté et relève haut la main les défis en milieu minoritaire.

TRACY LORD

École Beauséjour​

Tracy fait partie du conseil d’école depuis 2011-2012, et y a occupé différents postes : présidente, secrétaire et vice-présidente. Elle a été en charge d’un souper spaghetti pendant plusieurs années pour la Saint-Valentin où tous les fonds étaient remis à l’école pour le programme de sciences ou les sports. Elle s’implique dans tous les prélèvements de fonds de l’école : le BBQ pour le programme sportif, le BBQ durant les journées d’athlétisme afin de financer un voyage d’échange culturel avec le Québec, la vente de viande afin de faire
l’achat de fontaines d’eau sans contact à l’école et la collecte de dons durant le spectacle de Noël. Elle permet à nos élèves d’avoir accès aux mêmes services que les élèves des écoles anglophones (programme sportif) et de vivre leur culture dans un milieu majoritaire comme le voyage culturel au Québec.

YANICK HARRISON

École francophone d’Airdrie​

Depuis plusieurs années, Yanick est impliqué dans la société de parents ainsi que dans le conseil d’école. Par son expérience, il a contribuer à faire des changements positifs tant du côté du conseil d’école, mais surtout du côté de la société. Les statuts et règlements ont été révisés, corrigés, présentés et adoptés. Cela a permis à la société de parents de faire un virage important avec des statuts qui maintenant représentent les valeurs de l’école. Yanick a des idées innovatrices et ses valeurs se reflètent dans notre communauté.

Par exemple, l’an dernier nous cherchions une façon de redonner aux enseignants l’argent ramassé lors des levées de fonds, Yanick a proposé de redistribuer les fonds dans le budget de la classe de chacun des enseignants de l’école. Cela a permis aux enseignants d’offrir soit un projet ou une activité de plus à leurs élèves.

Yanick aime jaser, raconter, et re-raconter… Si jamais Yanick te dit :«On jase là…» Ça veut dire que tu en a pour un moment à l’écouter raconter son histoire.

 

Candidatures 2021

Valorisez le parent-bénévole qui s’est le plus démarqué dans votre organisme durant l’année scolaire 2020-2021. La FPFA remettra un prix à tous les parents-bénévoles nominés en novembre 2021.

Critère d'admissibilité

La personne mise en nomination pour le prix Manon-Bouthillier doit être un parent bénévole qui s’est impliqué dans sa région et que l’on connait pour son engagement, ses convictions et sa contribution importante à l’épanouissement de l’éducation en français langue première en Alberta.

Période de mise en nomination

Date de commencement : le 1er juin 2020
Date de clôture : le 31 octobre 2020

Remise des prix

Le prix Manon-Bouthillier est remis lors du colloque annuel de la FPFA qui a lieu en novembre.